lundi 8 avril 2013

#ChallengeAZ G comme...Garde-moulin

Au cours de nos recherches, nous rencontrons souvent des meuniers. Il s'agit fréquemment de lignées, les savoir-faire se transmettant alors de père en fils.J'en ai certains exemples dans mes ascendants, mais ce n'est pas le sujet ici (meunier ne commençant pas par la lettre G et mon M étant déjà réservé ;-)

C'est le terme de garde-moulin qui m'a interpellé. J'ai tout d'abord naturellement pensé à une personne charger de garder un ou plusieurs moulins. Ce qui m'a été confirmé par "Le nouveau dictionnaire de la langue française", daté de 1839 et trouvé grâce à Gallica : GARDE-MOULIN, s. m. celui qui garde un moulin.

J'ai trouvé cette définition un peu succincte et j'ai donc continué mes recherches jusqu'à obtenir plusieurs sources qui indiquaient des compléments.
Un garde-moulin était un ouvrier chargé de seconder le meunier, notamment en veillant sur la mouture pendant que son patron visitait la clientèle et en aidant au rhabillage (Les métiers d'autrefois, via Genealogie.com).

Et ceci nous est confirmé par d'autres recherches, cette fois-ci dans Google Books. On arrive notamment sur le "Manuel du meunier, et du constructeur de moulins à eau et à grains", par César Bucquet, imprimé en 1790. J'en ai tiré quelques extraits, qui nous permettent de mieux situer le quotidien du garde-moulin. J'ai conservé la syntaxe et les caractères originaux.

"Le garde-moulin doit conduire à la fois et fans fortir de place, les trois Gouvernaux du Moulin, favoir l'anche, le bail bled & la trempure ; il doit avoir une main à l'anche pour tâter la mouture & en juger la qualité ; il doit tenir de l'autre main le bail bled & la corde de la trempure ; le bail bled pour donner plus ou moins de bled dans la meule, felon le broyement que l'on veut faire, & la trempure pour alléger ou approcher, c'eft à dire hauffer ou baiffer la meule, felon que la mouture l'exige".

"Lorfque le garde-moulin va à deux airs (NDLA : plus ou moins fort), il élève ou baiffe l'auget par le moyen de deux ficelles, dont l'une fe nomme le bail-bled, pour donner plus de bled fi le moulin va trop vîte, ou pour en diminuer la chûte, fi le moulin va lentement, afin d'alléger les meules ; mais dans tous les cas, il aura grand foin que l'auget ne donne pas fon bled alternativement & par fecouffe".

NDLA : la trempure est une pièce de bois, qui fait l'effet d'une bascule ou d'un levier : il sert à hauffer ou baiffer le palier à volonté (même ouvrage).
NDLA : l'auget est l'extrémité de la trémie d'un moulin par où le grain coule et se distribue sur les meules (source Wikipedia).
NDLA : le bled est l'ancien nom du blé, mais peut également désigner l'ensemble des céréales (source Wikipedia).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire